dimanche 14 août 2016

Gustave Doré (1832–1883), La Rue de la Vieille-Lanterne ou Allégorie sur la mort de Gérard de Nerval - 1855


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire