samedi 18 février 2017

André Suarès (1868-1948), extrait de "Poète Tragique".

Courir le risque d'être soi, avoir la force de jouer cette unique partie, et même de la perdre. Aller à la plénitude, en s'arrachant du cœur et de l'âme toutes les actions qui y mènent (...). Un tel art de vivre fait marcher l'homme dans son propre sang.

C'est pourquoi il n'est de vraie morale que celle de l'individu. Je n'ai que faire d'une société parfaite, que personne n'a jamais vue; mais mon affaire est de tendre moi-même à la perfection. Que chacun s'élève grandement soi-même, et tous seront élevés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire