mercredi 28 février 2018

Arthur Hacker (1858-1919), A Nude Bacchante with Child.


William John Wainwright (1855–1931), A Rose without a Thorn.


Heinrich Vosberg (1833-1891), Bord du Lac au Coucher de Soleil.


Victor Marec (1862-1920), Après-Midi dans les Jardins du Luxembourg, Paris.


Victor Marec (1862-1920), La Blanchisseuse.


William John Wainwright (1855–1931), Tinculo from Shakespeare's "The Tempest".


Joseph Severn (1793-1879), Portrait of John Keats - 1819


Joseph Severn (1793-1879), Portrait of John Keats - 1821/23


Joseph Severn (1793-1879), Portia with the Casket ("The Merchant of Venice")


Talbot Hughes (1869–1942), A Secret Assignation - 1898


Talbot Hughes (1869–1942), Echo - 1900


Talbot Hughes (1869–1942), Diana - 1904


Armand Point (1861–1932), Juno.


Armand Point (1861–1932), La Sirène au Serpent - 1901


Armand Point (1861–1932), Narcisse et Echo.


Eugène Louis Gillot (1867-1925), Paris, Boulevard Haussmann.


Charles Gleyre (1806-1874), Les Bandits Romains - 1831


Richard Doyle (1824-1883), Young Girls attending Goats.


Gustave Wertheimer (1847-1904), Les Successeurs des Pharaons - 1893


Richard Doyle (1824-1883), The Fairy Ball.


Charles Gleyre (1806-1874), Penthée poursuivi par les Ménades - 1864


Charles Gleyre (1806-1874), La Danse des Bacchantes - 1849


Charles Gleyre (1806-1874), Le Déluge - 1856


Charles Gleyre (1806-1874), Les Illusions Perdues (ou Le Soir) - 1843


Charles Hoffbauer (1875-1957), Dîner sur le Toit - 1905


Richard Emile Miller (1875-1943), The Pool - 1910


Richard Emile Miller (1875-1943), Scarlet Necklace.


Sanford Robinson Gifford (1823-1880), Schloss Rheinstein (Etude)


Samuel Colman (1832-1920), Twilight, Valley of the Genesee - 1865


Lucien-Victor Guirand de Scévola (1871-1950), Jeune Femme au Voile Bleu.


Lucien-Victor Guirand de Scévola (1871-1950), Portrait de Jeune Femme en Habit Médiéval - 1900


Lucien-Victor Guirand de Scévola (1871-1950), Portrait de Jeune Femme - 1899


Lucien Victor Guirand de Scevola (1871-1950), Les Amoureux.


Albert Bierstadt (1830–1902), A Snow Covered Peak.


Jasper Francis Cropsey (1823-1900), On the Ramapo River - 1888


Sanford Robinson Gifford (1823-1880), On the Long Island Coast.


Irving Ramsey Wiles (1861–1948), Lady in Black: The Red Room - 1890


Remy de Gourmont (1858-1915), in Lettres à Sixtine (Mercure de France, 1921)

Mercredi matin, 9h, 18 mai 1887.


Pourquoi ne pas vous écrire un peu, mon amie, quand je ne puis vous voir. C’est encore un moyen de me rapprocher de vous, de passer des minutes avec vous, et après pourquoi ne pas vous envoyer mon écriture qui vous forcera de passer avec moi l’instant que votre sagesse me refuse ?
Ce que vous avez dit hier soir, il m’a bien fallu le comprendre, sinon l’admettre. Certainement cela me fera des intermittences pénibles, mais j’ai trop foi en vous pour m’abandonner à en souffrir sans cesse.
Si l’avenir ne m’appartient pas, je m’en apercevrai toujours trop tôt, si je dois être replongé dans les ténèbres, je n’y veux pas plus songer qu’à la mort inéluctable dont la nécessité ne saurait gâter nos joies présentes.
Et là, n’est-ce pas, il n’est point question d’inéluctable ? C’est une bataille à gagner ou à perdre, je veux la gagner et je suis sûr que vous m’aimez assez pour m’y aider. J’aurais pu vous avoir comme adversaire, car enfin, si je vous étais demeuré indifférent, je ne vous aimerais pas moins et ce serait être vaincu d’avance ; je vous ai pour alliée, votre sincérité m’en assure et je me sens très fort. Vous ne me désespérez pas, et, quoi que vous fassiez, vous ne me désespérerez pas, car vous ne pouvez faire que je ne vous aime plus et mon point d’appui est là. Éprouvez-moi, vous jugerez de ma résistance et vous prendrez confiance en moi.
Quand même il ne s’agirait que d’un peut-être, je m’y attacherais encore désespérément, parce que j’ai mis ma vie là et que je ne veux pas et que je ne peux pas la reprendre.
Laissez-moi donc marcher avec confiance, ne me montrez pas le précipice. Je ne vous questionnerai plus, j’en ai assez. Il me suffit des minutes sombres que je passe loin de vous, qu’au moins rien ne voile les minutes radieuses que me fait votre présence ; je n’admets pas que la peur de l’avenir me gâte le présent.
Les joies que vous me donnez font de moi un privilégié ; mesurez-les, mais ne les supprimez pas.
À demain, puisqu’il faut attendre jusque là, ma très chère princesse.


Addio, carissima vita mia.

Alfred Thompson Bricher (1837-1908), At the Lake - 1873


William M. Hart (1823–1894), Sunset on Catskill Creek - 1869


Richard Gruelle (1851-1914), Potomac Sunset - 1895


Richard Gruelle (1851-1914), Lake Maxinkuckee.


Albert Goodwin (1845-1932), Stonehenge.


Albert Goodwin (1845-1932), The Last of the Windmills, Canterbury.


Albert Goodwin (1845-1932), Venice at Dawn.


Nikolay Ghe (1831-1894), Portrait de N.I. Petrunkevich.


Paul-Jean Toulet (1867-1920), Coples, extrait.

Le sable où nos pas ont crié, l’or, ni la gloire,
Qu’importe, et de l’hiver le funèbre décor.
Mais que l’amour demeure, et me sourie encor
Comme une rose rouge à travers l’ombre noire.

                                      *
S
i vivre est un devoir, quand je l’aurai bâclé,
Que mon linceul au moins me serve de mystère.
Il faut savoir mourir, Faustine, et puis se taire :
Mourir comme Gilbert en avalant sa clé.